Par ici ! Concours Voici ma famille, édition 2017

 Je participe

Histoire de famille

Partir à l’aventure de son histoire de famille c’est ouvrir une brèche sur son passé, c’est s’offrir un voyage dans le temps : parents, grands-parents, frères, sœurs, oncles, tantes, cousins, cousines, voisins, voisines. Tous ont contribué à cette histoire. L’histoire familiale c’est la tradition orale qui chevauche les générations et les lieux. Quand on désire compiler cette tradition il faut bien se préparer.

Dis-moi comment tu t'appelles et je te dirai d'où tu viens ! Il n'y a pas que la forme de son nez qui soit héréditaire, son patronyme aussi. C'est le roi de France François 1er, en 1539 par l'ordonnance Villers-Cotterêts, qui stipule, entre autres, que les nouveau-nés doivent être baptisés sous le nom de leur père, rendant ainsi le patronyme héréditaire. L'ordonnance royale impose alors le français comme langue administrative et obligeait les curés de chaque paroisse à tenir un registre des naissances: ce fut le début de l'état civil.

Origine des noms de famille

Jusqu’au XIe siècle, les personnes ne portaient qu’un seul nom au baptême et ne portaient pas de nom de famille. Au XIIe siècle, l'accroissement des populations (moins de guerres et de famines) oblige les gens à se donner des surnoms, qui s'ajoutent au prénom, afin d'éviter les confusions. En effet, comment se reconnaître parmi tous ces Pierre, Jean, Philippe, Louis? Grâce à certains surnoms on peut situer géographiquement les familles : Champagne, Picard..., mais ils renseignent également sur leurs métiers, leurs qualités & leurs défauts, leur apparence physique, leurs infirmités, leurs traits de caractère, etc. Parfois une branche de la famille adoptera de façon définitive un surnom comme patronyme.

Au nom de la mère

« La pionnière utérine est la femme qui se trouve à l'origine d’une lignée qui passe exclusivement par les mères. » - Francine Cousteau Serdongs

Qui est-elle cette pionnière ? D’aucuns penseront qu’il s’agit de l’épouse du premier ancêtre patronymique ayant mis le pied au Québec. Dans mon cas il s’agit de Pierre Tremblay et son épouse Ozanne Achon. Eh non ! Ma pionnière utérine n’est pas Ozanne Achon mais Perinne Malet.

Partenaires

BAnQ   Normandin 

Infolettre