MÉTHODE

Pour retrouver tes ancêtres et construire un arbre généalogique complet, il va te falloir entreprendre un véritable travail de détective, une enquête approfondie.

Pour ce faire tu dois développer une bonne méthode de travail et surtout ne pas te décourager, parce qu’il peut te manquer des informations. 

Les qualités d’un bon généalogiste sont : curiosité, patience, organisation, discernement, persévérance, optimisme, minutie et rigueur. Il est certain que tu possèdes déjà quelques-unes de ces qualités, quant aux autres, tu vas les développer au fil de ton enquête.

 

Faire son arbre généalogique c'est faire sa généalogie ascendante : tu pars de toi et tu remontes une génération à la fois. Tes frères & sœurs ont le même arbre que toi. Par contre, si tu as une demi-sœur ou un demi-frère il n'y aura qu'un seul côté de l'arbre qui sera pareil, soit l'embranchement paternel, soit l'embranchement maternel.

 

Comment débuter ?

Ton nom & ton prénom (le tronc d'arbre)
Nom & prénom de ton père (branche de gauche)
Nom & prénom de ta mère (branche de droite)
Date & lieu du mariage de tes parents (lien)
Ça y est, c'est parti !

 

Pour l'embranchement paternel (partie gauche de l'arbre) tu inscris le nom & le prénom de ton grand-père, le nom & le prénom de ta grand-mère, la date & le lieu du mariage et tu continues avec tes arrière-grands-parents etc, jusqu'à la cime (le premier arrivant en Nouvelle-France).

Pour l'embranchement maternel (partie droite de l'arbre) tu inscris le nom & le prénom de ton grand-père, le nom & le prénom de ta grand-mère, la date & le lieu du mariage et tu continues avec tes arrière-grands-parents etc, jusqu'à la cime (le premier arrivant en Nouvelle-France).

Et voilà ta double lignée patronymique est complétée ! Pour aller plus loin, consulte une société de généalogie. C’est le service d’entraide par excellence. Elle est la pour t'aider à combler les cases vides de ton arbre, te permettant de poursuivre tes recherches grâce aux différentes bases de données du centre de documentation, sous la supervision de chercheurs-bénévoles chevronnés et passionnés.

Chercher ? Chercher ? Encore chercher ! La recherche d’informations, c’est le cœur de la généalogie.

Faire son arbre généalogique s'est partir à la recherche de toutes les personnes faisant partie de notre lignée, c'est-à-dire une suite plus ou moins longue de générations. Au fur et à mesure de tes recherches tu découvriras bien d'avantage que de simples noms.

Voici les principales sources :

Ta famille

Tes propres souvenirs et ceux de tes parents & grands-parents. Les souvenirs des autres membres de ta famille : oncles, tantes, cousins, cousines.

Lire la suite : Où trouver l'information?

QUE L'ENQUÊTE COMMENCE........

Sors ton cahier et aiguise ton crayon, l'enquête commence ! Comme tout bon détective, tu procéderas avec méthode : prends des notes ! Tu peux te servir d'une Fiche de famille comme celle-ci.

Tes parents sont ta première source, ils vont te donner une tonne d'informations avec un minimum de questions ! Quelles questions ?

Regardez ensemble les albums photos et identifiez les ancêtres, les lieux, et si possible, les dates.

Avec une seule photo, tu peux apprendre beaucoup sur ta famille et ses origines. Demande à tes parents comment ils se sont rencontrés. Fais-toi raconter des histoires, des anecdotes, des traditions anciennes.

Lire la suite : Cap sur mes ancêtres

Modèles d'arbre à imprimer

 

bannerweb genealogie 950x240

 

Une société de généalogie ça sert à quoi?

Devenir membre d'une société de généalogie est la meilleure façon, pour le chercheur débutant, de s’initier au monde de la recherche en généalogie. Tu seras encadré par des gens passionnés & qualifiés. La société de généalogie est là pour te donner un coup de main. Découvre leur service d’entraide et les ressources qui sont mises à ta disposition.

Trouve la société de généalogie de ta région.

Voici ma famille - napperon Normandin

Un, deux, trois, partez!

Tu débutes avec toi, ton nom, prénom, date de naissance ensuite les noms, prénoms, dates (naissances et mariages) de tes parents et de tes grands-parents, et ainsi de suite. Tu remplis les cases. Si une information te manque, tu consultes tes parents, tes grands-parents, tes oncles, tes tantes…

Attention !!

Il est fréquent de remonter très rapidement 4, voire 5 générations sans problème. Mais plus tu reculeras dans le temps, plus ce sera complexe.

Des arbres pour tous les goûts !

Les logiciels de généalogie

L'informatique a facilité certaines tâches du généalogiste. Un large éventail de logiciels (commerciaux, mais aussi gratuits et libres) permettent : la gestion de bases de données importantes, et l'impression de listes d'ascendance, de descendance ou sélectives, au choix de l'utilisateur ; la représentation graphique (outils de dessin) des arbres d'ascendance et de descendance. Une spécification d'échanges de données généalogiques entre les logiciels s'est peu à peu imposée : la norme GEDCOM, acronyme de GEnealogical Data COMmunication. Elle fut initialement développée par les chercheurs de la Société Généalogique de l'Utah, avec désormais la participation active de concepteurs du monde entier.

Les métiers