Oyé ! Oyé ! gentes dames & gentils damoiseaux

Jasons de blasons

 De tout temps, les guerriers ont orné leur bouclier et porté des signes de ralliement pendant les batailles. Au XIIe siècle, ces ornements deviennent un langage codé permettant d'identifier un combattant par ses armoiries. Grâce aux écus et aux blasons, il fut possible de reconnaître le chevalier enfermé dans son armure comme dans une carapace de fer.

Les tournois ont contribué à la naissance de l'héraldique avec son langage précis et ses règles strictes. Pour décrire des armoiries, il existe des termes spécifiques, issus du vieux français, qui utilisent des noms de métaux, d'émaux et de fourrures.

Héraldique

Science qui a pour objet l’étude des armoiries. Elle est à la fois un code social et un système de signes.

Armoiries

Emblèmes en couleurs, propres à un individu, une famille ou à une collectivité et soumis dans leur composition à des règles particulières qui sont celles du blason. Des règles précises, des compositions rigoureuses : Les armoiries se composent de 2 éléments : des figures et des couleurs qui prennent place dans un écu délimité par un périmètre dont la forme est indifférente.

La forme triangulaire, hérité des boucliers médiévaux, n’est nullement une obligation, c’est simplement la plus fréquente. À l’intérieur de l’écu, couleurs et figures ne s’emploient ni ne se combinent n’importe comment. Elles obéissent à des règles contraignantes.

6 couleurs du blason 

2 métaux:

  • Or : jaune
  • Argent : blanc 

4 émaux:

  • Gueules : rouge
  • Sable : noir
  • Azur : bleu
  • Sinople : vert
  • Pourpre : violet (rarement)

Ces couleurs sont absolues : les nuances ne comptent pas : le gueules, par exemple, peut être indifféremment cramoisi, carmin, grenat, vermillon,… ce qui compte c’est l’idée de rouge et non sa représentation chromatique, cela n’a aucune importance. Au fil du temps les mêmes armoiries peuvent donc être représentées avec des nuances de couleurs très différentes.

Géographie du blason

La règle fondamentale interdit de juxtaposer ou de superposer 2 couleurs qui appartiennent au même groupe.

Exemple : Écu dont la figure est un lion. Le champ de l’écu est de gueules, le lion pourra être d’or ou d’argent. Mais il ne pourra pas être ni d’azur, ni sable, ni sinople car celles-ci appartiennent au même groupe que le gueules.

 

Reconnais-tu ce blason ?

Blason Gryffondor de Harry Potter !
Lion d'or sur champ de gueules

Ce sont les figures animales qui, dès l’origine, ont donné au blason son essence et son originalité.

Modèles d'arbre à imprimer

Pour en savoir plus...

 

bannerweb genealogie 950x240

 

Ateliers

  • Écrire avec Ludo

    Écrire avec Ludo, propose une séquence sur la généalogie en trois séances, à partir des personnages de son outil pédagogique d’apprentissage de l’écriture.

    (1041 Clics)
  • L’école de Chenapan

    Réalisation d’un arbre généalogique à partir d’un album de littérature jeunesse : Le déjeuner des Loups. 

    (890 Clics)

À la bibliothèque